AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie est dure. Mais il suffit d'y croire. [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maël Winnfield
Directeur du Département de la Justice Magique.
avatar

Nombre de messages : 29
Maison : Ancien Serpentard
Age du Perso : 21 ans
Date d'inscription : 23/02/2009

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Joueur Heureux
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: La vie est dure. Mais il suffit d'y croire. [U.C]   Mar 24 Fév 2009 - 2:48



Maël Winnfield


Le bien, le mal, la neutralité.
Peu importe, il faut agir.
Le monde est divisé...
Et à présent, il te faut choisir.



L'âme ne frémit plus chez ce vieil instrument ;
Son couvercle baissé lui donne un aspect sombre ;
Relégué du salon, il sommeille dans l'ombre
Ce misanthrope aigri de son isolement.

Je me souviens encor des nocturnes sans nombre
Que me jouait ma mère, et je songe, en pleurant,
À ces soirs d'autrefois - passés dans la pénombre,
Quand Liszt se disait triste et Beethoven mourant.

Ô vieux piano d'ébène, image de ma vie,
Comme toi du bonheur ma pauvre âme est ravie,
Il te manque une artiste, il me faut L'Idéal ;

Et pourtant là tu dors, ma seule joie au monde,
Qui donc fera renaître, ô détresse profonde,
De ton clavier funèbre un concert triomphal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël Winnfield
Directeur du Département de la Justice Magique.
avatar

Nombre de messages : 29
Maison : Ancien Serpentard
Age du Perso : 21 ans
Date d'inscription : 23/02/2009

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Joueur Heureux
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: Re: La vie est dure. Mais il suffit d'y croire. [U.C]   Mar 24 Fév 2009 - 2:53

    "Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d'où tu viens."

    &&. # 001. SCENE D'EXPOSITION.


    NOM, PRENOM(S) : Maël William Winnfield

    Maël, un prénom avec une histoire bien héroïque pour un jeune homme comme Maël. "Prince" serait sa signification pour les celtes et on doit dire que ce fut certainement le terme que l'on employait afin de désigner des héros. Il peut trouver son prénom mal choisi, mais il doit avouer le porter avec une certaine fierté. Ce n'est pas tous les jours que l'on peut faire partie de l'histoire. Autant que ce soit par rapport à un évènement heureux.


    William, comme Shakespeare, comme le Prince William, comme... Bref, vous avez compris le principe? Apparemment, les parents de Maël n'ont pas lésiné sur les prénoms héroïques. Son second prénom descendant directement du mot "volonté" et du mot "casque", on pourrait croire à un grand héro dans la bataille. Pourtant, Maël a laissé de côté ce prénom, ne l'utilisant jamais. Rares sont ceux qui le savent d'ailleurs. Un seul est amplement suffisamment selon lui et il se refusait à écrire au long deux prénoms sur chaque parchemin qu'il remettait aux professeurs, lorsqu'il était à Poudlard.

    PSEUDONYME : C'est difficile de trouver un diminutif à son prénom, puisque ce dernier est déjà passablement court. Enfant, le surnom Winnie est apparut grâce à son nom de famille et de ce fait, c'est resté. Maël l'apprécie, même si cela ne fait pas trop virile. Et puis, il n'a pas besoin de montrer à la terre entière sa virilité, ses amis le savent et c'est suffisant! Winnfield est également utilisé, évidemment, autant par ses professeurs que par ses copains. Des tonnes de surnoms lui ont été donnés par le passé, il a oublié la plupart d'entre eux, mais s'il venait à les entendre à nouveau, il se reconnaîtrait, assuré!
    SEXE : Masculin.
    ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel.
    ETAT CIVIL : Célibataire pour l'instant.

    SANG : Pur. Pourtant, cela n'a pas vraiment d'intérêt pour lui. Ses meilleurs amis sont de sang mêlé et sérieusement, il ne voit pas du tout pourquoi il les mépriserait pour un détail aussi puéril.
    METIER : Directeur du département de la justice magique. Il se destinait certainement à devenir un Auror, comme ses parents, mais traquer les mages noirs n'était pas son fort. Il voulait faire régner la justice, mais en s'impliquant un peu moins dans l'affaire.

    BAGUETTE : 27 centimètres, bois de chêne. Elle contient un nerf de coeur de dragon.

    DATE DE NAISSANCE : 18 janvier 1962
    LIEU DE NAISSANCE : Angleterre, Birmingham.
    LIEU DE RESIDENCE : Un manoir à Londres. Ses parents ont déménagé lorsque Maël avait une dizaine d'années. Ils habitent un manoir en dehors de la ville et des lumières, mais demeurent tout près du grand centre. Ainsi, ils sont plus près de Poudlard et gardent la quiétude tranquille de leur coin de pays.


    &&. # 002. HISTORIQUE FAMILIAL.



    Gregory Winnfield (père)
    Gregory Winnfield est décidément un homme charmant. Il a des valeurs tout de même passablement traditionnelles, mais il demeure un sorcier puissant. Âgé d'à peine 45 ans, il travaille au ministère en tant qu'Auror, mais l'argent n'est pas vraiment sa motivation. En effet, fils unique, il avait déjà tout ce qui lui plaisait, ses parents étant morts brusquemment alors que leur fils n'avait qu'une vingtaine d'années. On soupçonne l'oeuvre, évidemment, de quelque personne malhonnête que ce soit et Gregory aurait pu, de par son rang, les traquer. Il n'en a d'ailleurs pas l'intention puisqu'il sait que ces meurtriers, s'ils ne sont pas déjà morts, reviendront à la charge. Il ne désire en aucun cas mettre la vie de ses collègues en danger pour une traque impossible alors que le point de départ n'est même pas connu. Pourtant, il attend. Père aimant et chaleureux, il sait aimer ses enfants avec beaucoup de complicité et de compréhension. Très heureux de voir son fils aîné prendre la tête du département de la justice magique, il n'en est pas moins fier. Lui-même étant un sorcier puissant et doté d'une force magique spectaculaire, il pourra ainsi garder à l'oeil l'un de ses trois enfants. Les filles étant à Poudlard, elles ne risquent rien, selon lui, même si Maël pense le contraire et n'hésite pas à leur rendre visite. Ancien Serpentard, la preuve qu'ils ne sont pas tous mauvais...!



    Elisabeth Winnfield (mère)
    Femme extrèmement charmante, on voit tout de suite d'où provient celui de Maël et des filles... Pleine d'ambition, elle devient également Auror dans le but de faire respecter la loi. Les hommes étaient plus nombreux dans ce domaine, mais elle s'en fichait. Elle en fit partie et est certainement l'une des femmes les plus douées dans ce domaine. Elle et son mari forment une paire imbattable. D'ailleurs, ils agissent souvent ensemble. Elle est une mère très consciencieuse et généreuse. Elle est très proche de ses enfants et elle sait que ces derniers sauront trouver leur place. Elle doit avouer surprotéger un tant soit peu la plus jeune, mais elle préfère laisser Maël s'assurer qu'elle va bien. C'est mieux, à Poudlard, de voir arriver ton frère plutôt que ta mère... Les étudiants parlent moins en tout cas! Puissante et gracieuse, elle n'hésite pas à utiliser ses atouts afin de faire tomber un sorcier du mal dans son piège. Étant une ancienne Gryffondor, elle a le courage dans la peau et fonce afin de parvenir à ses fins. Elle a inculqué la force de caractère et l'impulsivité à ses enfants qui en ont tous hérité.



    Heaven Winnfield (Septième année)

    Il avait quatre ans quand sa soeur est née et aussitôt, ils se sont bien entendus. Elle babillait, il passait du temps avec elle. Ils étaient très proches et ils le sont encore. Évidemment, ils passent moins de temps tous les deux depuis que Maël a quitté l'école il y a quatre ans, mais quand ils se voient, c'est comme si rien n'avait changé entre eux. Maël ne vivrait pas sans elle et elle non plus sans lui. Quand il va à Poudlard, afin de s'entretenir avec Yuki ou les autres, ou tout simplement pour ramener Charlott à l'ordre, il ne peut s'empêcher de faire un rapide petit bonjour à sa soeur. Heaven est à Serpentard, comme Maël pendant sa scolarité, comme leur père avant eux.




    Charlott Winnfield (Troisième année)

    Elle est la seule à suivre les traces de leur mère puisque c'est la seule des enfants à être à Gryffondor. Énergique, dynamique, impulsive et extrèmement rigolote. Pourtant, elle ne s'entend pas vraiment bien avec Maël puisque depuis quelques années, depuis qu'il est entré au ministère en fait, il semble la suivre de plus près. Sur ordre de sa mère, même s'il l'aurait fait de toute façon, il la surveillait et lorsqu'il y avait un problème avec Charlott, il se rendait à l'école afin de remettre les pendules à l'heure. Elle avait un don inné pour se mettre dans les embrouilles et elle ne semblait avoir peur de rien. Jamais. Elle n'aime pas que Maël la surprotège à ce point et voudrait bien qu'il lui fiche la paix deux minutes. Pourtant, ils ont de très beaux moments ensemble, ça arrive. Le grand frère et la petite soeur, de huit ans sa cadette. Il l'adore. Tous les trois, avec Heaven, ils forment un trio infernal, surtout que la gamine ne lésine pas sur la répartie... Elle en a dedans!

    &&. # 005. ET DANS LA VIE...

    PSEUDO :Le haricot? Nah, sérieusement, je n'ai pas vraiment de pseudo <3
    PRENOM :Cynthia
    ÂGE :18 ans et toutes mes dents!

    QUE PENSEZ VOUS DU FORUM ? Je l'adore, pardis! Sinon, je ne me serais pas inscrite! <33
    COMMENT L'AVEZ VOUS CONNU ?Grâce à Yuki! <3

    LE MOT DE LA FIN ? Humm... Rien à dire...! J'adore le forum! <33


Dernière édition par Maël Winnfield le Mer 25 Fév 2009 - 2:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël Winnfield
Directeur du Département de la Justice Magique.
avatar

Nombre de messages : 29
Maison : Ancien Serpentard
Age du Perso : 21 ans
Date d'inscription : 23/02/2009

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Joueur Heureux
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: Re: La vie est dure. Mais il suffit d'y croire. [U.C]   Mar 24 Fév 2009 - 15:57

    "Peu importe que le chat soit blanc ou noir, pourvu qu'il attrape les souris"

    &&. # 003. L'APPARENCE.


    DESCRIPTION GENERALE : Maël n'est pas ce que l'on pourrait qualifier d'un pétard, selon lui du moins. Il n'est pas du genre à se croire plus beau qu'il ne l'est déjà, mais en vérité, il a un charme fou, c'est certain! Ses cheveux et ses yeux noirs lui donnent une allure de méchant, mais en même temps, le rendent sympatique vu le sourire qu'il aborde, souvent. Ses cheveux, souvent en bataille, peuvent sembler négligés, mais Maël aime bien les avoir comme s'il venait tout juste de sortir du lit. C'est du Maël tout craché, ça! Il a un teint plutôt pâle, mais cela lui va bien. Ses yeux ressortent davantage. Maël est grand, dans la moyenne, disons-le comme ça. Il n'est pas très gros, mais cela ne l'empêche pas d'être légèrement musclé, juste assez.Et puis, il n'a jamais été vaiment un batailleur. Lui, il préfère de loin utiliser sa baguette que ses poings.

    Il ne fait pas nécessairemment attention, du moins, pas plus qu'il ne le faut, à son apparence. Il s'entraîne de trois à quatre fois par semaine, parfois tous les jours, en faisant un jogging matinal dans les rues de Londres. En effet, il désire se garder en forme au cas où son métier l'amènerait à devoir user de force. C'est bien, la magie, mais parfois, la force physique compte, aussi.

    Son regard semble faire fondre la plupart des jeunes femmes qui croisent son chemin, mais Maël n'en a rien à faire. Il aime plaire, mais il n'est pas spécialement adepte des relations d'un soir, même si ça lui arrive. Pourtant, son regard est accrocheur. Néanmoins, Maël est très transparent. On voit tout de suite si quelque chose ne va pas, simplement dans ses yeux ou dans sa posture en général. Yuki est, d'ailleurs, celle qui le connaît le mieux pour ça. Elle sait deviner ses intentions, ses états d'âmes et tout le reste rien qu'en croisant son regard. En fait, ceux qui ne le connaissent pas très bien voient qu'il y a quelque chose, mais ils sont rares à insister. Lorsqu'il affirme aller bien, ils s'en tiennent à ça. Tout passe par les yeux, non? Le premier contact, le second... Maël est du genre à faire beaucoup de gestes quand il parle, principalement avec ses amis, le rendant ainsi très dynamique et très joueur. Par contre, il sait également se faire séduisant et sérieux lorsque le devoir l'appelle. Une posture remplie d'élégance, les cheveux un peu plus soignés, les mains parfois croisées devant lui, il en est capable. Même qu'il aime bien le contraste entre les deux. Immensément blagueur, il sait se faire remarquer, mais ne désire pas nécessairemment attirer l'attention. Ben quoi, ça se fait tout seul!
    SIGNE(S) PARTICULIER(S) : Une fine cicatrice orne le bas de son dos. En effet, elle est à peine visible et ce n'est pas difficile de réussir à la cacher. Elle lui vient d'une précédente bataille où Maël, peu expérimenté avec les puissants sorciers, avait tourné le dos à son opposant et où celui-ci en avait profité. Le sort qu'il lui avait lancé était puissant et si l'une de ses amies n'avait pas été présente, il serait mort, sûr et certain. L'autre avait parût bien décidé à le tuer cette fois-là, mais ce serait une revanche!
    STYLE VESTIMENTAIRE : Adepte des jeans, des tee-shirts et des chemises, Maël ne jurerait que par ça s'il le pouvait. D'ailleurs, il a du mal à comprendre la raison pour laquelle les sorciers doivent à tout prix porter des capes car s'ils ne veulent pas se faire reconnaître, c'est raté. De plus, la plupart d'entre eux ne savent même pas comment passer inaperçu chez les moldus. Maël, quant-à-lui, se débrouille comme un parfait gentleman. Il sait choisir ses tenues avec un style déconcertant et il préfère être confortable plutôt que séduisant. N'empêche, tout lui va comme un gant! Il ne met la traditionnelle robe de sorcier que lorsqu'il travaille, et encore. De temps en temps, on peut le voir vêtu d'un pantalon noir, d'une chemise et d'une cravate au ministère de la magie, sa cape sur ses épaules afin de se donner un air de sorcier. Démentiel.


Dernière édition par Maël Winnfield le Mar 24 Fév 2009 - 17:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël Winnfield
Directeur du Département de la Justice Magique.
avatar

Nombre de messages : 29
Maison : Ancien Serpentard
Age du Perso : 21 ans
Date d'inscription : 23/02/2009

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Joueur Heureux
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: Re: La vie est dure. Mais il suffit d'y croire. [U.C]   Mar 24 Fév 2009 - 16:36



"L'enfance ne se vit pas dans l'action
mais dans quelque chose de plus subtil, qu'on appelle l'innocence,
à défaut de pouvoir la mieux nommer."




    &&. # 004. LES MEMOIRES.


    L' ENFANCE :
    Chapitre premier



      "Maman? Mammmaaannnn!" gémit l'enfant alors que ses doigts couraient sur le piano.
      "Maël, qu'y a-t-il, chéri?" fit aussitôt sa mère en apparaissant dans le cadre de porte, la petite Heaven dans ses bras.
      "Je n'y arrive pas." souffla l'enfant, découragé, alors que le piano semblait cent fois trop grand pour lui.

    Sa mère déposa la fillette, alors âgée de huit mois, dans un parc monté juste pour elle. Elle s'approcha de son gamin et s'assit, le soulevant afin de le placer sur ses genoux. Elle déposa un baiser dans les cheveux de Maël avant de poser ses mains sur celles, petites et douce, de son enfant. Elle lui montra où il devait placer ses mains, le laissa faire, recommença. Dotée d'une patience extraordinaire, elle sourit lorsqu'il réussit enfin à faire la suite de notes qu'elle lui avait montré.

      "Regarde, Maël. Ou plutôt, écoute."

    Avec douceur, elle faisait glisser ses mains sur le piano avec une vitesse vertigineuse. En fait, Maël, de son point de vue de petit garçon de cinq ans, ne pouvait imaginer meilleure pianiste que sa mère. Tout était fait avec grâce et l'enfant avait la bouche légèrement entrouverte, comme pour mieux assimiler la musique. Se retournant sur les genoux de sa mère, il remarqua que celle-ci avait les yeux fermés pendant qu'elle jouait; elle connaissait la mélodie par coeur. Sa petite soeur s'était endormie et Maël ramena son regard sur le piano, où courraient les doigts de sa mère sans s'arrêter.
    Maël avait toujours eu l'âme d'un musicien. Sa mère lui avait appris à jouer du piano, même s'il lui manquait des années et des années de pratique et il ne tarderait pas, à dix ou onze ans, à commencer la guitare, de lui-même. Il s'épanouissait dans la musique. Il adorait entendre sa mère jouer et il n'aurait certainement pas pensé, à cinq ans, qu'il deviendrait aussi doué que sa mère, ayant un talent certain pour la musique. En tout cas, ce fut certainement l'évènement qui prodigua à Maël l'envie et la joie d'apprendre.

      "Bonsoir..."

    Son père était arrivé alors que Maël ne l'avait pas entendu venir. La musique s'était arrêtée, ses parents s'étaient brièvement embrassés alors que Maël s'était relevé, debout sur le banc, excité. Il sauta au cou de son père qui le prit dans ses bras et le chatouilla un instant avant de le remettre au sol. Contrairement à sa mère, son père ne savait pas jouer au piano; par contre, il se débrouillait assez bien avec une guitare.

      "Maël? S'il te plaît, j'aimerais parler à ta mère. Tu pourrais aller dans ta chambre, mon grand?"

    Les paroles de son père le firent froncer les sourcils, mais l'enfant ne discuta pas et sortit du salon, jetant un regard envieux à sa petite soeur qui, elle, pouvait rester.

      "Nous avons un nouveau contrat, chérie. Du moins, je n'ai pas encore accepté car je désirais t'en parler avant. Néanmoins..."
      "Tu sais bien que je suis toujours partante pour une expédition. Les enfants iront chez ma mère deux ou trois jours et nous reviendrons." fit celle-ci avec un petit sourire, lui soutirant un baiser.
      "Je sais. Je crois avoir trouvé la piste qui me fallait..." murmura celui-ci en sachant que sa femme comprendrait ce à quoi il voulait en venir.
      "C'est trop dangereux. Tu devrais mettre quelqu'un d'autre là-dessus. Ça t'affecte trop pour...
      "Non. Je le ferai. Et je voulais savoir...
      "Si je me joignais à toi. Écoute, c'est ta décision, mais je suis prête à te suivre. Attend seulement que les enfants soient à l'école. Je te suivrai." termina-t-elle en saisissant ses joues pour l'embrasser.



Chapitre second


      "Rend-le moi, Charlie! Tu vas le briser!" hurlait Maël en rattrappant sa petite soeur et en lui retirant vivement le livre des mains.
      "C'est pas vrai!" gémit l'enfant en pleurant.
      "Oui c'est vrai! Tu brises tout ce que tu touches! Tu as même brisé ma guitare une fois!" fit Maël en levant les yeux au ciel.
      "Non. C'est Heaven. Pas moi!"
      "Toi ou Heaven, c'est du pareil au même, vous m'exaspérez."


    Maël tourna les talons afin de revenir à sa chambre, mais le regard déçu de son autre soeur l'accueillit.

      "Qu'est-ce qu'il y a, encore? Qu'est-ce que j'ai fait?"
      "T'es pas correct, Maël. On essaie d'être gentilles et toi, tu nous..."
      "Tu essaies d'être gentille, mon oeil! Si fouiller dans mes affaires, me prendre mes disques sans ma permission, dessiner des trucs sur mes feuilles de musique, tu appelles ça être gentille, alors je veux pas voir quand tu le seras pas!" précisa Maël,découragé.
      "Maël il est pas gentil..." gémit la fillette de trois ans en fronçant les sourcils.
      "J'en ai marre de vous deux! Foutez-moi la paix, un peu!"

    Aussitôt, la gamine se mit à pleurer et Heaven se rendit près d'elle pour la consoler. Maël leva les yeux au ciel. Il n'aimait pas faire pleurer ses soeurs, mais là, elles étaient insupportables. Charlott n'arrêtait plus de fouiller partout et elle avait beau être petite, la chambre de Maël, c'était privé, donc pas touche! Elle ne faisait qu'à sa tête, y pénétrait comme si c'était la sienne et Maël en avait marre de toujours la mettre dehors. Si seulement sa mère avait voulu lui mettre un verrou aussi quand il l'avait demandé... Mais non...! Tu vas partir, bientôt, mon grand, tolère-les encore un peu. Tu vas voir, tu vas être heureux de revenir... Maël n'aurait pu se douter à quel point elle aurait raison. Poudlard, c'était bien, mais ses soeurs lui manquaient et ses parents aussi. Il se fit plein d'amis, normal avec le bon caractère qu'il avait, mais ce n'était pas pareil.

      "Tu devrais t'excuser. Tu lui fais de la peine." lui dit sa soeur alors qu'elle l'avait suivit, tenant Charlott par la main.
      "Oui, tu devrais t'excuser. Vas-y!" répéta la fillette en croisant les bras.
      "Je m'ex-cu-se. C'est correct?" demanda-t-il en accentuant les syllables plus que nécessaire.
      "Non. Tu n'es vraiment pas sincère." affirma Heaven en prenant un air suffisant.
      "Moi, je te pardonne." fit Charlott en reprenant son air joyeux, séchant ses larmes.
      "Tu as vu, Heav'? Elle, elle est gentille! Bon, maintenant, sortez de ma chambre! Je dois terminer mes bagages pour Poudlard." fit-il aussitôt en les poussant carrément dans le couloir.

    À onze ans, Maël était apte à se débrouiller tout seul, mais il ne connaissait pas nécessairement sa force ce qui amenait souvent ses petites soeurs à se plaindre car il leur avait fait mal. C,était toujours de sa faute à lui, jamais la leur. Il était le plus grand, donc le plus responsable. Il se devait de montrer l'exemple. Il avait hâte de pouvoir vivre en paix... Et pourtant, il s'ennuierait de ces disputes-là. Même s'il s'entendait bien avec Heaven, elle l'exaspérait quand même parfois à vouloir se montrer plus grande que ses sept ans. Et l'autre, n'en parlons même pas. Maël l'aurait bien mise en vente aux enchères au plus offrant. Évidemment, il se gardait bien de révéler cette astuce à voix haute puisqu'il savait parfaitement qu'il y tenait, à sa petite soeur. Sa petite bouille, son air déterminé...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël Winnfield
Directeur du Département de la Justice Magique.
avatar

Nombre de messages : 29
Maison : Ancien Serpentard
Age du Perso : 21 ans
Date d'inscription : 23/02/2009

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Joueur Heureux
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: Re: La vie est dure. Mais il suffit d'y croire. [U.C]   Mar 3 Mar 2009 - 18:42



L'homme ne peut apprendre qu'à condition
d'aller du connu vers l'inconnu.


    SCOLARITÉ

    Chapitre troisième

    "Personnellement, je suis toujours prêt à apprendre, bien que je n'aime pas toujours que l'on me donne des leçons."


      "Maël? Maël! Tu viens avec nous à Pré-Au-Lard? Il paraît qu'une fête est organisée...!" hurla l'un de ses copains en bas de l'escalier des dortoirs.
      "Ah oui? Je manquerais pas ça...!" fit Maël qui apparut au haut, tout sourire.
      "Dépêche-toi, on part dans... cinq minutes!"
      "Mais je ne serai jamais prête, moi!"
      "Elle... Elle vient aussi...?"

    Maël avait demandé tout bas à son ami, qui venait tout juste de grimper les marches quatre à quatre, ayant oublié sa baguette magique.

      "Heu. Ouais, qu'est-ce que tu croyais? Ça ne te fait pas plaisir?" fit-il avec un petit clin d'oeil à son intention.
      "Ouais. Clair. J'ai rien dit."

    Maël sourit et saisit sa cape, ses gallions et sa baguette qu'il fourra dans la poche de son jean. Finalement, il laissa sa cape sur son lit, prenant simplement une veste. Il aurait chaud sinon, et il serait prit avec. Il était heureux de savoir qu'elle les accompagnait. Elle était la fille sur laquelle il avait jeté son dévolu depuis deux mois. Elle ne voulait rien savoir, du moins, elle le faisait languir. Pourtant, ce soir, elle prit place à ses côtés alors qu'il s'en voyait surprit. Elle était en même année que lui, en cinquième. Elle était jolie, elle avait tout pour elle. Ce soir, elle était d'ailleurs plus que jolie. Vêtue d'une robe noire sans bretelles qui lui allait comme un gant, elle était belle. Ce ne fut qu'à Pré-Au-Lard qu'elle lui adressa de nouveau la parole.

      "Tu vas bien, Maël? Tu m'as l'air... Étrange."
      "Oh. Je vais très bien, j'ai... Non. Rien du tout. J'ai soif, tu veux quelque chose?"
      "Ouais, pourquoi pas. Amène-moi une bièraubeurre, s'il te plaît."

    Maël revint quelques minutes plus tard avec leurs boissons et deux de ses amis, qui s'étaient mis à discuter avec la jeune fille s'éclipsèrent avec des clins d'oeils lorsqu'il revint. La jeune fille eut un sourire et baissa les yeux en le remerciant. Mal-à-l'aise, il avait toujours été comme ça avec les filles, il devenait un véritable empoté. Il ne savait plus du tout quoi dire et lorsqu'il sentit les doigts de la jeune fille entrelacer les siens, il tourna rapidement le regard vers elle.

      "Ne dis rien." murmura celle-ci alors qu'elle posait un doigt sur ses lèvres.

    Elle n'eut pas besoin de s'approcher d'elle-même. Maël le fit avec douceur et l'emporta dans un baiser digne d'un Don Juan. Il avait eu quelques copines, rien de bien sérieux, mais elle... Il avait réellement craqué sur sa bouille. Sa main s'était délicatement posée sur sa nuque alors qu'il se sentait merveilleusement bien.

      "Hum. On dirait qu'il y en a qui n'ont pas perdu de temps."
      "Ta gueule... Fous-moi la paix, veux-tu?"

    Il avait dit ça en rigolant et s'était brusquemment écarté de la jeune fille, tout en conservant sa main dans la sienne. Elle semblait aux anges et Maël se demanda pourquoi elle avait semblé si froide avec lui ces temps-ci si elle était intéressée. Décidément, il demanderait à Yuki car il ne comprenait rien aux filles. Il aurait d'ailleurs bien aimé que son amie soit avec eux, mais elle n'avait pu se joindre au groupe, étant prise ailleurs. Ce fut le début d'une petite histoire d'amour pour Maël. Une idyle, comme on dit. Jusqu'à la fin de la sixième année, ils sortirent ensemble. Maël y était très attaché, mais personne ne sait vraiment la raison de cette rupture. Ni même Maël. Elle lui a proposé de rompre, un jour, il a dit oui, sans poser de questions. Apparemment, elle ne voulait plus de lui, alors autant ne pas chercher le trouble...


Dernière édition par Maël Winnfield le Mer 4 Mar 2009 - 5:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël Winnfield
Directeur du Département de la Justice Magique.
avatar

Nombre de messages : 29
Maison : Ancien Serpentard
Age du Perso : 21 ans
Date d'inscription : 23/02/2009

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Joueur Heureux
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: Re: La vie est dure. Mais il suffit d'y croire. [U.C]   Mar 3 Mar 2009 - 18:54

Il y a l'avenir qui se fait et l'avenir qu'on fait.
L'avenir réel se compose des deux.



    LA VIE ADULTE

    Chapitre quatrième


      "Maël? Il y a quelqu'un qui veut te voir." fit la jeune femme, secrétaire au département de la justice magique.
      "Je suis occupé, Joelyn... Qui c'est?"
      "Yuki Har..."
      "Ah! Faites-la entrer tout de suite!" fit-il en se relevant vivement de sa chaise. "Merci, Joelyn!"

    La jeune femme sembla surprise de cette soudaine gaieté, mais n'en laissa rien paraître et surtout, ne dit rien. Elle adorait son petit protégé, comme elle se plaisait à l'appeler. Mignon comme tout, elle le trouvait ambitieux et elle aimait discuter avec lui de tout et de rien. Elle sortit du bureau de Maël et posa délicatement sa main sur l'épaule de la jeune femme qui attendait, dos à elle, afin de lui affirmer que Maël l'attendait. C'est d'ailleurs avec un grand sourire que Maël l'attendait et il vint à sa rencontre, délaissant ses papiers. Il l'attira dans ses bras en rigolant, n'osant pas ébouriffer ses cheveux vu qu'elle était bien coiffée.

      "Yuki! Tu parles d'une visite, ça faisait longtemps...!"
      "J'ai été pas mal occupée à Poudlard...Les jeunes sont mal élevés de nos jours."
      "Je ne te le fais pas dire...!" affirma-t-il en rigolant, passant son bras autour de ses épaules.
      "Tu m'as manqué...!"
      "Toi aussi..."

    Maël eut un sourire et l'entraîna à sa suite dans son petit bureau. Bon, il était plutôt modeste, il était ici depuis peu. Pourtant, déjà, le directeur du département de la justice magique semblait l'avoir pris sous son aile, comme s'il était certain que Maël serait doué plus tard dans ce métier. Maël ne se plaignait guère puisqu'il apprenait des tonnes de choses nouvelles et qu'il assistait, parfois, aux réunions. On lui laissait même la parole...! À un jeune de vingt ans... Vraiment, wow! En fait, il était un peu comme l'assistant du directeur, même s'il ignorait pourquoi ce dernier était si attentionné à son égard.

    La voix de Yuki résonna et le soutira de ses pensées.

      "Qu'est-ce que tu faisais?"
      "Je fouillais un dossier. Il y manque des pièces importantes, c'est bizarre. Comme si quelqu'un les avait délibérément omises. Assied-toi si tu veux...!
      "Ils les ont peut-être simplement perdues..."

    D'après son expression, Maël doutait fortement qu'elle pense ce qu'elle avançait, mais il ne fit qu'hausser les épaules.

      "De toute façon... Je m'y remettrai plus tard. Tu vas bien?"
      "Ça va. Il y a des petits morveux qui nous rendent la vie dure et navrée de te dire que ta soeur se trouve parmi ceux-là."
      "J'en étais sûr. Qu'est-ce qu'elle a encore fait?"
      "Elle a jeté des maléfices de glu perpétuelle sur des tableaux dans le bureau de l'un de ses professeurs. Nous en sommes encore à essayer de réparer son erreur..."

    Maël se prit la tête entre les mains, un sourire ne pouvant s'empêcher de poindre sur ses lèvres.

      "Ça te fait rigoler?"
      "Non, non... C'est que... Nous aussi, à Poudlard, on a fait pas mal de bêtises..."
      "On ne donnait pas notre place, c'est sûr..." fit-elle en riant doucement.
      "Comme la fois où nous avons glissé des scrouts dans la grande salle..."
      "Hey! Ils y sont allés tout seuls... On ne les a pas forcés et ce n'était pas ce qu'on voulait au départ, souviens-toi! On voulait les mettre dans le local de potion...!"
      "C'était marrant quand même..."

    Maël sourit alors que tous deux se racontaient les bêtises qu'ils avaient faites, enfants. Cela leur prit une bonne partie de la journée. En effet, les dossiers de Maël demeurèrent sur sa table sans qu'il ne les ouvre et il travailla tard pour rattrapper son retard après que Yuki soit repartie. Pourtant, ce n'était réellement pas une corvée. Vraiment, il adorait cela. Et sa visite lui avait tellement fait plaisir...!


Chapitre cinquième



    Maël, ce matin-là, comme tous les autres d'ailleurs, transplanait au ministère avec la ferme intention de discuter avec Monsieur Heartcliff, le directeur de son département. Pourtant, les visages émaciés qu'il vit devant lui le firent froncer les sourcils. Son père se jeta sur lui avec d'innombrables questions alors qu'il venait de monter dans l'ascenseur.

      "Heu..."
      "Quel est le dernier moment où tu l'as vu? Qu'est-ce qu'il faisait...? Qui était avec lui? Maël, je te parle!"

    Maël, paniqué, observait partout et comprit que les gens attendaient beaucoup de lui. Une foule s'était massée à ses pieds et tout le monde semblait attendre qu'il dise quelque chose. Certains étaient paniqués, d'autres, des femmes surtout, avaient les larmes aux yeux. Le jeune homme se sentit étouffé alors que la foule se serrait contre lui, voulant entendre tous les détails.

      "J'en sais rien. Je n'ai rien à dire..."

    Le jeune homme tenta, sans succès, de se frayer un passage à travers la foule déchaînée.

      "En tant que nouveau directeur du département de la justice magique, qu'avez-vous à proposer pour élucider cet attentat contre le ministère?"
      "Qu'est-ce que c'est que ces bêtises..." marmonna Maël entre ses dents. "Où est Gregory Heartcliff? Je dois lui parler, c'est pressant. J'ai trouvé..."
      "Mon fils n'est au courant de rien..." fit aussitôt monsieur Winnfield en passant un bras autour des épaules de Maël.
      "IL a travaillé tard, hier, il aurait dû être au courant..."
      "C'est clairement évident qu'il ne sait rien de l'affaire..." précisa un autre sorcier alors que son visage s'adoucissait.
      "Et...?"
      "Gregory est mort. Tu es désormais en charge du département. C'était toi qu'il voulait."

    Maël, les sourcils froncés, paniqua. Son mentor était mort? Et lui, il ferait quoi? Il ignorait comment mener un département... Il entendait les gens bavasser aux côtés en affirmant qu'il était débrouillard, que ce petit était plein d'ambition et qu'il irait loin. Ils parlaient à côté, mais ils semblaient à des lieues de l'endroit où Maël se trouvait maintenant. Il était mort... Mort comment? Son père ne l'avait pas dit. Assassiné sûrement...

      "J'ai des trucs à faire..." précisa Maël en tournant les talons d'une démarche peu assurée.

    Maël avait du mal à croire que c'était réellement au directeur du département qu'on en voulait. Tous les deux travaillaient sur un dossier plutôt complexe depuis de nombreux mois et Maël semblait avoir trouvé la clé de l'affaire, mais voilà que le directeur n'était plus. Il devrait s'arranger seul. Heureusement, personne ne l'avait suivit. Certains, comme son père, étaient montés dans l'ascenseur avec lui afin de s'assurer qu'il allait bien, mais il était descendu à l'étage du quartier des Aurors. Maël, quoiqu'un peu secoué, allait bien. Alors qu'il s'apprêtait à se rendre à son bureau, Joelyn l'accueillit et lui saisit le bras pour l'entraîner ailleurs.

      "Nous avons cru bon déménager tes affaires. Tu auras besoin de certains dossiers, ce serait dommage de..."

    Elle s'était arrêtée de parler en même temps qu'elle ouvrait la porte du bureau, de son nouveau bureau, l'ancien bureau de Gregory, retaillé afin de convenir à un jeune homme de vingt et un ans. Maël n'apprécia pas vraiment cette marque de chaleur et de prévention venant de leur part, il aurait préféré attendre, il aurait préféré en discuter d'abord, mais les gens qui arrivèrent ensuite ne lui laissèrent pas le choix.

      "Monsieur Winnfield? Nous aurions quelques questions à vous poser, nous ne serons pas longs. Sur quel dossier travaillez-vous en ce moment?"
      "Ce dossier ne concerne que nous. Enfin, le département. Navré de ne pas pouvoir vous répondre."
      "Monsieur Winnfield? J'ai déposé une pile de papier sur votre bureau. J'ai apprit par l'entremise de Joelyn que Gregory vous avait appris à les classer. S'il y a quoi que ce soit, ne vous gênez pas pour m'avertir.
      "Parfait, Nora... Je..."

    La jeune femme était déjà partie. Et voilà qu'il se retrouvait dans une toute autre situation, sans n'avoir rien demandé, du jour au lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Choixpeau Magique

avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 25/04/2006

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Compte fondateur
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: Re: La vie est dure. Mais il suffit d'y croire. [U.C]   Dim 8 Mar 2009 - 14:55

    Validée par le parrain =)

_________________


    Rien ne m'échappe rien ne m'arrête
    Le Choixpeau a toujours raison
    Mettez-moi donc sur votre tête
    Pour connaître votre maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie est dure. Mais il suffit d'y croire. [U.C]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie est dure. Mais il suffit d'y croire. [U.C]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tous les hommes font la même erreur, de s'imaginer que bonheur veut dire que tous les voeux se réalisent.
» Il fallait bien qu'on en parle [Livre I - Terminé]
» Asuna ~ Rien n'est impossible, il suffit d'y croire [U.C]
» Elias | Il ne suffit pas d'exister, il faut vivre.
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MÉFAITS ACCOMPLIS™ :: AT THE BEGINNING. ( HRP. ) :: Le registre. :: &&. L'ÉTAT CIVIL :: &&. LES ADULTES-
Sauter vers: