AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 «Tout n’est qu’apparence, non ?» [FINISH]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward A. MacFadyen
Pr. de défense contre les forces du mal.
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 27
Maison : Ancien Serpentard.
Message Perso : Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.
Age du Perso : 37 ans.
Date d'inscription : 22/02/2009

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Joueur Heureux
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: «Tout n’est qu’apparence, non ?» [FINISH]   Dim 22 Fév 2009 - 2:14

“Une action humaine n'est jamais gratuite et quand on croit connaître les mécanismes fondamentaux des comportements humains, on peut toujours déceler un égoïsme biologique et trivial dans toute action en apparence désintéressée.”




&&. # 001. SCENE D'EXPOSITION.

    NOM, PRENOMS : MacFadyen, Edward Alexander.
    PSEUDONYME : Edward n'a aucun surnom, ou bien il n'en a aucune connaissance. Il toujours trouver ça bizarre, et inutile. Bien-sur il a déjà eu un pseudonyme, MacFad, dans ses années d'études. Mais à présent c'est Edward, et seulement Edward.

    SEXE : Masculin.
    ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel.
    ETAT CIVIL : Célibataire.

    SANG : Sang pur.
    METIER : Professeur de Défense Contre les Forces du Mal.
    BAGUETTE : 34.2 centimètres, en bois d'Erable, où viennent se mêler des ventricules de coeur de dragon. Sa baguette a l'apparence du métal.

    DATE DE NAISSANCE : Le 26/03/46.
    LIEU DE NAISSANCE : London.
    LIEU DE RESIDENCE : London.


Dernière édition par Edward A. MacFadyen le Dim 1 Mar 2009 - 17:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward A. MacFadyen
Pr. de défense contre les forces du mal.
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 27
Maison : Ancien Serpentard.
Message Perso : Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.
Age du Perso : 37 ans.
Date d'inscription : 22/02/2009

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Joueur Heureux
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: Re: «Tout n’est qu’apparence, non ?» [FINISH]   Dim 22 Fév 2009 - 14:01

&&. # 002. HISTORIQUE FAMILIAL.

    Famille :
    1. La famille des catalogues est une famille bien sous tous rapports. Elle est souriante, belle, généreuse, riche, et heureuse. Généralement elle est composée de quatre personnes. Un père, plus grand que la mère, et travailleur. En suite la mère, jolie femme souriante et mince. Le fils, beau, droit, et sportif, et la sœur, douce, intelligente et pudique.
    2. Une famille est l’ensemble des personnes liés par le sang maternel et paternel.
    3. Une famille est un ensemble de personne avec qui on aime être, avec qui on à vécu beaucoup de chose, et qui veille les uns sur les autres.


    LE PERE



      NOM, PRENOMS : MacFadyen, Paul Alexander.
      METIER : Ancien journaliste pour la Gazette
      DATE DE NAISSANCE : Le 05/01/23.


    MacFadyen Paul Alexander naquit le 5 janvier 1923 dans le lit de sa mère, tradition remontant à des années, disant que pour être une bonne mère une femme devait accouché chez elle dans la douleur, au nord de l‘Angleterre. Il fut le premier et dernier fils d’Edgar Alexander MacFadyen, journaliste favoris de la Gazette. Paul eu en effet que des sœurs, 5 en total, qui toutes trouvèrent maris, et partirent dans toute l’Angleterre.
    Paul rencontra Elizabeth lors de sa quatrième année à Poudlard. Ils étaient tous deux des Serpentard, lui en quatrième année, elle en première. Aussi, leurs relations étaient inexistante. Cependant, en dernière année, Paul tomba amoureux d’Elizabeth, et il l’embrassa alors au bal de fin d’année. Il allait quitté Poudlard, mais leurs destins étaient liés. Et en effet, quelques années plus tard ils se marièrent. Quelques années plus tard ils eurent Edward, puis June.
    Cependant Paul était un mangemort, tout comme sa femme. Enfin, ils le devinrent en grandissant, poussés par les parents de Paul, grands adeptes de magie noire. Et Paul était un sacrément bon mangemort. Il était un des meilleurs, toujours à fond dans les combats. Il obligea Edward à intégré le groupe, même si ce dernier ne le voulaient pas. « C’est pour ton bien, crois moi. Tu ne veux quand même pas vivre à coté des moldus toute ta vie? ». Paul avait toujours le dernier mot, surtout avec son fil. Une époque différente d’aujourd’hui, ou le père avait une autorité totale sur ses enfants.
    Lorsque les mangemorts fut dissous, le père garda espoir sur leurs réunifications. Lorsque Edward lui expliqua son envie de quitté les mangemorts, il lui interdit. Mais il laissa tout de même le choix à son fils. Il fut heureux de voir qu’Edward resta près de lui, même si cela n’était cas une seule condition, que June parte vivre chez son oncle, Alan, un auror. Paul accepta, trop heureux qu’Edward, brillant élève, reste avec lui et avec les mangemorts.
    Mais ce que Paul n’avait pas prévu, c’est qu’une fois que June eu 18 ans, Edward quitta son père, lui disant que pour lui cela était trop dur. Qu’il ne voulait pas faire souffrir des gens. Paul ne comprit pas tout de suite. Edward lui demanda s’il était toujours son père. Paul répondit non.
    Mais plus tard Paul quitta les mangemorts, grâce à sa femme, et il ne l'avouera jamais, à son fils. Il n'avouera jamais qu'Edward lui manquait, et surtout June, son petit ange.



    LA MERE


      NOM, PRENOMS : MacFadyen, Elizabeth Jane.
      METIER : Ancienne journaliste pour la Gazette
      DATE DE NAISSANCE : Le 19/07/26.


    Élisabeth grandit dans une famille d’Aurors aux origines françaises, mais depuis deux générations la famille Chandler s’étaient installer en Angleterre. Dans sa jeunesse, rien ne laissé croire qu’Élisabeth serait une mangemort. En effet, Élisabeth avait peur des moindres bêtes, et était fière de ses parents. Elle fut envoyer à Serpentard, mais cela n’était pas vraiment un signe, vu que son père lui aussi avait été un Serpentard. Mais lors de sa quatrième année, son père mourut, et cela changea Élisabeth, qui se mit à découvrir la solidarité des mangemorts qui à ce moment là furent son seul secours. Elle rencontra aussi Paul, un mangemort, et elle en tomba amoureuse. A croire que lui aussi, vu le baiser de fin d’année.
    Et elle quitta ses parents après Poudlard, gardant un peu de relation avec son frère, mais ce dernier finit Auror lui aussi. Jamais personne, encore aujourd’hui, ne sut qu’elle était une mangemort.
    Elle regarda Edward s’éloigné d’eux, sachant que lui n’était pas comme eux, ainsi que June. Tous les jours June pleurait lorsque ses parents partaient, et Edward la gardait. Elle fut presque soulager pour sa fille de la voir partir chez son frère, même si cela l’obliger à prendre les distances avec elle. Et elle avoua un jour à son mari savoir qu’Edward n’aimé pas son rôle de mangemort, et que dès qu’il le pourrait il partirait. Le jour des 18 ans de June il partit, et Élisabeth comprit que le temps des mangemorts étaient fini. Son fils lui ouvrit les yeux, et il ne lui fallu que peu d’effort pour que son mari change aussi. Tout deux se retirèrent des mangemorts, prétextant une retraite tranquille. Mais ils avouèrent n’avoir plus cette rage en eux, contre les moldus, et contre les sang-de-bourbe. Comme quoi le départ d’Edward n’eu pas que des mauvaises choses.



    LA SOEUR


      NOM, PRENOMS : MacFadyen, June Élisabeth.
      METIER : Apprentie Auror.
      DATE DE NAISSANCE : Le 30/10/1960.


    Lorsque June naquit, Edward avait déjà 14 ans. Elle ne se souvient pas beaucoup de ses parents, et de son frère, vu cas ses 6 ans elle fut placé chez son oncle, Alan, un auror. Elle en voulut énormément à ses parents, et à son frère. Elle avait cru comprendre que la cause de son départ était lui. Et elle en était jalouse : lui il pouvait rester vivre avec ses parents.
    Elle ne voyait plus ses parents, ou une fois par ans, maximum, et pour des signatures pour l‘école. Edward lui venait chaque Week-End, et lorsque June fut assez grande, il lui expliqua pourquoi elle était là, et lui avec leurs parents. June ne comprit pas tout de suite, elle pleura, en voulant toujours à son frère, et encore plus à ses parents qui étaient des mangemorts. Et Edward aussi, même s’il disait le faire pour elle, elle le soupçonnait d’aimer cela. Mais lorsque qu’Edward quitta la maison, elle comprit qu’il avait dit la vérité.
    Mais de sa jeunesse June en a surtout des bons souvenir. Elle considérait Alan comme son vrai père, et était fière d’être sa nièce, même si elle l’appelé Papa. Et puis, il y avait Justin, son cousin, orphelin de mère, avec qui elle noua une relation formidable. S’était sa famille, Alan, Justin, et Edward. Elle attendait les Week-End avec impatiente, adorant ses journées où tous les quatre formaient une véritable famille, dirigée par un père formidable.
    Après Poudlard, elle décida de devenir Auror, et fut heureuse de voir son frère libre des parents. Elle savait ses parents changés, et des relations entre-eux commençaient, mais avec une gène perpétuelle. A 22 ans, elle devenir enfin Auror, enfin Apprentie Auror comme Alan lui répétait, « pas encore Mlle… ». Elle fut heureuse aussi que ses relations avec son frère soit aussi forte. Elle l‘aimait plus que tout, et était devenu un exemple pour la jeune fille. C‘est lui qui l‘avait poussé à devenir Auror. « Tu est la personne la plus intelligente que je connaisse sœurette, et puis, je crois que nos parents feront une crise cardiaque en le sachant! ».



    L‘ONCLE


      NOM, PRENOMS : Chandler, Alan Issac.
      METIER : Ancien Auror.
      DATE DE NAISSANCE : Le 07/02/1924.



    LE COUSIN


      NOM, PRENOMS : Chandler, Justin Hugues.
      METIER : Guérisseur à St Mangouste.
      DATE DE NAISSANCE : Le 11/11/46.


Dernière édition par Edward A. MacFadyen le Dim 1 Mar 2009 - 17:19, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward A. MacFadyen
Pr. de défense contre les forces du mal.
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 27
Maison : Ancien Serpentard.
Message Perso : Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.
Age du Perso : 37 ans.
Date d'inscription : 22/02/2009

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Joueur Heureux
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: Re: «Tout n’est qu’apparence, non ?» [FINISH]   Dim 22 Fév 2009 - 14:01

&&. # 003. L'APPARENCE.

    DESCRIPTION GENERAL : Petit, Edward était un enfant fragile. Il était plus maigre que mince, plus souple que musclé, et faisait toujours plus jeune que son age. A présent, certaines choses n’ont pas changeaient, mais en grandissant Edward est devenu un homme, autant mentalement que physiquement. Même s’il est d’une nature mince, Edward doit bien avoué que son ventre prend du poids plus facilement qu’avant, et qu’il n’y peu rien. A 37 ans, cela est bien normal, mais il a du mal à se l’avouer. Bon, il faut quand même dire qu’il est quand même musclé, légèrement, mais musclé quand même, et cela lui donne du charme pour son age.
    Il n'est par contre pas quelqu'un de bien grand, mais on peut dire que pour un homme il est moyen. Jeune, il aimé bien se mesurait, voir s'il avait enfin dépassé les 1mètre 50, les 1mètre 60, puis les 1mètre 70. A présent il fait 1mètre 72, et s'il a arreté de se mesurer, c'est uniquement car il sait que cela ne sert plus à rien. Ce n'est pas à 37 ans que l'on grandit. Mais il aurait bien voulu faire dans les 80. Cela aurait fai plus imposant.
    Edward n’est pas une personne que l’on peu dire de beau, mais il dégage quelque chose de fort et d’imposant, et a facilement le respect des autres. Ses cheveux son châtains foncés, parfois mi-long, parfois court, parfois très court. Tout dépend de la période, et de ses goûts du moment. Il ne sourit pas beaucoup, ce qui en rajoute encore un peu plus à son charisme. Mais lorsqu’il sourit, cela vient vraiment du fond du cœur, et son sourire rayonne. A ses moments là, on distinguent facilement en lui ses émotions, le bonheur qu’il a. Et ce sourire et un tout avec son visage. Au fil des années, il est devenu expert dans l’art de cacher ses émotions, ou bien de mentir grâce à elle.


    SIGNE PARTICULIER : Le seul signe particulier qu’Edward peut avoir, est une cicatrice au bas du dos, qu’il à eu l’année de ses 17 ans. Son père l’avait obligé à venir lors du alerte pour les mangemorts, et dans l’action Edward était tombé sur une plaque brûlante, lui laissant comme cicatrice une sorte de V au bas du dos. Il l'aime bien, ce V, trouvant que ce dernier lui donne un air rebelle... mais à l'endroit où il se trouve personne ne peut le voir...

    STYLE VESTIMENTAIRE : Le style d’Edward est un style très chic, tout en étant décontracté. Il adore les chemises, et il est rare de voir dans son armoire autre chose que ses dernières. Il en possède de toutes sortes, de toutes les couleurs, ce qui lui permet d’aller avec tout. Il en possède des traditionnelles, mais aussi des plus extravagantes laissant croire que nous sommes toujours au XVI siècles, et qui sont en plus ses favorites.
    Edward porte donc des costumes, des cravates, des chapeaux même parfois … Mais il porte quand même des habits simples, comme des tee-shirts, des jeans, des survêtements, et autres, pour le sport et pour chez lui.
    En suite, comme tout bon sorcier, Edward porte des robes de sorciers assez régulièrement, et du fait il en possède quelques une. Mais là, il préfère rester sobre. Une robe noir, où seule une chemise blanche au col apparent et au manche apparente viens briser le noir.


Dernière édition par Edward A. MacFadyen le Dim 1 Mar 2009 - 18:01, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward A. MacFadyen
Pr. de défense contre les forces du mal.
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 27
Maison : Ancien Serpentard.
Message Perso : Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.
Age du Perso : 37 ans.
Date d'inscription : 22/02/2009

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Joueur Heureux
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: Re: «Tout n’est qu’apparence, non ?» [FINISH]   Dim 22 Fév 2009 - 14:04

&&. # 004. LES MEMOIRES.

    L' ENFANCE : C’est un 26 mars qu’Edward vit le jour, dans le lit de ses parents, où les cris de sa mère se turent en écoutant les siens. On était en 1946 est un petit bébé du nom d’Edward Alexander MacFadyen venait de naître après une heure de travail de la part de sa mère. A coté de celle-ci, un homme se tenait assis, embrassant sa femme comme une récompense après l’effort. Il prit Edward dans ses bras, et parti dans une autre pièce. Au bout d’une minute il revenu, et donna Edward à sa femme. « C’est un magnifique petit garçon chérie ». La femme embrassa son fils, et s’endormit paisiblement, son fils dans les bras, son mari à ses cotés.

    Les années commençaient à passés depuis cet événement. Edward grandissait chaque jours un peu plus, et apprenait à découvrir le monde. Ses parents étaient très attentionnés envers leurs fils, et ils voyagèrent avec lui dans le monde pour lui faire découvrir le maximum de chose. A vrai dire, Edward ne s’en souviens pas réellement, mais les photos prisent durant cette période là lui ont créaient des souvenirs aux fils des années. Le voyage s’était fini en France, en 1951. Edward avait alors 5 ans. Les origines de sa mère venait de ce pays. Sa grand-mère avait était née en France, mais avait rencontrée son grand-père et était venu en Angleterre. De le France, Edward s’en souvient. Il se souvient de Paris, mais surtout du sud de la France, de son odeur, et de sa beauté. A ce moment là, la famille MacFadyen était la famille la plus heureuse du monde, et comme lu dit Voltaire, tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes possible.

    Sauf quand grandissant, les choses changèrent légèrement. Déjà, Edward commençait à comprendre le monde, et se demandait pourquoi il ne voyait jamais la famille de sa mère. On ne lui répondait que peu, sans de véritables réponses, sûrement à cause de son age, mais Edward ne pouvait s’empêchait d’y penser. Et puis, ses parents disparaissaient parfois durant plusieurs jours, et revenaient blessés. Et ça aussi, Edward ne le comprenais pas. Cependant, un jour il eu le droit à des réponses. On lui expliqua que tout le monde n’était pas des sorciers, et qu’il était supérieur à ses personnes sans pouvoir. Ses parents lui expliquèrent qu’ils étaient des mangemorts, et qu’ils luttaient pour lui, pour que les moldus restent à leurs places, ou bien qu’ils ne soient plus. Et on lui expliqua que la famille de sa mère était des sorciers déchus, qui luttés pour les moldus, et qu’ils étaient donc aussi faible qu’eux. Edward ne comprenait pas tout, mais à 8 ans, quand nos parents nous parles, nous jugeons juste leurs paroles, et de ce fait Edward intégra dans son esprit ses paroles comme la vérité. Pour lui les moldus devaient donc être méchant, et il fallait lutté contre eux. Mais à 8 ans, on ne sait pas que lutté veut dire tués. On pense que tués quelqu’un c’est juste le faire partir, disparaître, et qu’après on peut devenir amis. A 8 ans, on ne comprends pas encore tout.

    A sa demande, Edward rencontra son oncle, Alan, le frère de sa mère. Il avait alors 10 ans, et voulait voir à quoi ressemblait des hommes déchus. Mais lorsqu’il rencontra Alan, il rencontra également Emma et Justin. Et cette famille semblait tellement heureuse qu’Edward se demanda s’ils étaient aussi fou que ses parents pouvaient le dire. Edward passa la journée avec eux, et ses parents lui demandèrent de ne jamais parler du fait qu’ils étaient mangemorts. Ils lui expliquèrent qu’Alan était un Auror, et que s’il découvrait le rôle de la famille, il serait tous tué. Mais Edward n’eu pas besoin de cacher cela, puisque c’est Alan qui lui en parla : « N’est pas peur. Tu sais, j’ai toujours sut que ma sœur était une mangemorte. Mais elle n’est pas méchante, un jour elle changera. C’est pour ça que j’en ai jamais parler à mon directeur ». « C’est pas vrai, ils me l’ont dit, c’est vous les méchants! Sale Auror! Je te déteste. ». Cela ne blessa pas Alan, Edward n’avait que 10 ans après tout, et il avait était éduqué à penser cela. « Tu vois les gens là-bas? ». « Oai. » . « Ils sont méchants d’après toi? ». Edward regarda deux enfants jouaient, et les parents les surveillaient. Edward en conclu que non, et qu’au contraire, ils semblaient même super sympa.  « Non, ils sont pas méchants, pourquoi? ». « Ils sont moldus. Ils n’ont pas de pouvoirs comme nous. ». « Je sais ce qu’est un moldu! ». Et Edward parti rejoindre ses parents, qui venaient d’arriver. S’il avait dit cela à son oncle, c’est qu’il avait du mal à admettre l’évidence. Les moldus n’étaient pas des monstres, ils étaient comme eux. Et cela impliquait que ses parents étaient des monstres, et cela était trop dut à attendre pour le moment. De la discussion avec son oncle, Edward n’en parla jamais, il regarda son oncle, puis ses parents. « Vous avez raison, il est fou. Mais j’aimerais revenir. C’est possible? ». Les parents ne comprirent pas, mais heureux que leurs fils trouvent Alan fou ils acceptèrent.



    LA SCOLARITE : C’est en suite tout naturellement qu’Edward rentra à Poudlard à ses 10 ans, et avec une famille de Serpentard, il fut envoyé lui aussi à Serpentard au grand bonheur de ses parents. Dans la maison des Serpentard, Edward possédé une légère notoriété, grâce à ses parents, et cela Edward ne le comprenait pas. Il était heureux d’être à Serpentard, car il savait que généralement les Serpentards étaient des bons élèves, fourbes, mais bon. Mais vite il prit ses distances avec les élèves. Ceux de Serpentard avaient des pensées bien trop étranges au goût d’Edward, même s’il eu dut avouer que les jeunes Serpentard avait juste les mêmes idées que ses parents. Mais Edward commençait à ne plus aimer cela, à ne plus aimer les mangemorts, et à ne plus supporter de ne devoir parler qu’avec des enfants de mangemort. Il continué à voir son oncle, et avait lié une forte amitié avec son cousin Justin, qui lui était chez les Gryffondor. Justin s’avait lui aussi que les parents d’Edward était des mangemorts, et avec des parents Aurors il avait dut mal à accepter cela. Mais il aimé Edward comme son frère, et savait que ce dernier n’était pas du même avis que ses parents. Justin était la seule personne vers qui Edward allait naturellement, et il lui parlé librement, sans apparence.

    Au fil de ses années à Poudlard, Edward changea. En troisième année, il eu un choc en apprenant la mort de sa tante, Lucy, tuée lors d’une attaque de mangemort. Il le supporta mal, ne parlant plus à ses parents durant une longue période, sans jamais leurs expliquaient, ni se faire comprendre. Ses parents crurent juste à une crise d’adolescence, mais cela était tout autre chose. Edward passa de plus en plus de temps avec son oncle et Justin, les épaulant à son mieux pour supporter le chagrin de la mort de Lucy.
    En quatrième année, se fut une autre nouvelle. Sa mère était enceinte, et elle accoucha en octobre 1960 d’une petite June. Une épreuve dure pour Edward, très heureux d’avoir une petite sœur, mais triste à l’idée qu’elle grandisse dans les mêmes conditions que lui avait grandit. Mais pour le moment elle était jeune, et cela ne risqué pas de lui causé problème, surtout que les parents d’Edward prévoyait un voyage pour lui faire découvrir le monde, comme avec Edward 10 ans plus tôt. Alors Edward continua à se taire face à ses parents. Il resta à Londres, durant le séjour de ses parents, chez son oncle. Cela dura 4 ans, et pour rester chez lui Edward dut promettre de rester avec les mangemorts une fois ses parents de retour. Ses parents, fiers d’avoir un futur fils mangemort acceptèrent. Et Edward partit vivre chez son oncle.
    Ses quatre années furent les plus belles de sa vie. Il adoré son oncle, Justin, et aimé leurs idées. Il leurs expliqua comment il avait put venir, et qu’il y avait réfléchit longtemps. Il avait un plan pour l’avenir. Et ils ne devaient pas s’inquiéter pour lui.

    A Poudlard Edward apprit à jouer avec son statut de fils de mangemort, et d’ami de Gryffondor. Grâce à son oncle, il apprit l'occlumancie, ce qui lui permit de garder ses réelles idées secrètes face aux Serpentards un peu méfiants qui se disaient être ses amis. Il faut dire, Edward parlait souvent à Justin, et des rumeurs couraient comme quoi il vivait même chez un auror. Mais Edward refusait de répondre à cela, et disait seulement que Justin était de sa famille, et que s’il ne lui parlait pas, cela éveillerait les soupçons sur sa famille. Lors de sa dernière année, Edward maîtrisa parfaitement l’occlumancie, et cela lui fut très utile lorsque ses parents revernirent et qu’il dut rentrer avec eux. Il fut heureux de voir sa jeune sœur, qui était, pour lui, une jeune fille très mignonne. Et là, il comprit que cela ne pourrait pas durer. Cette sœur semblait la pureté incarnée, et la laissé avec eux relèverait du péché.

    BUSEs de Monsieur Edward Alexander MacFadyen - 1960.
    Métamorphose - A
    Sortilèges et Enchantements - O
    Potions - O
    Botanique - P
    Défense Contre les Forces du Mal - O
    Histoire de la Magie - E
    Astronomie - A
    Divination - P
    Soins aux Créatures Magiques - E
    Étude des Moldus - A
    Vol - E

    ASPICs de Monsieur Edward Alexander MacFadyen - 1963.
    Métamorphose - A
    Sortilèges et Enchantements - O
    Potions - O
    Botanique - A
    Défense Contre les Forces du Mal - O
    Histoire de la Magie - A
    Astronomie - A
    Divination - A
    Soins aux Créatures Magiques - E
    Étude des Moldus - E
    Vol - E



    LA VIE ADULTE : Edward venait de finir ses études, avec des notes jugés excellentes pour la communauté des sorciers, et d’acceptables pour ses parents. La vie avec ses parents avait reprise son cour normal, sauf cas présent il devait les accompagnés régulièrement lors des réunions de mangemorts. Il n’était pas réellement un mangemort, sang signe, mais ses parents se plaisaient à dire cela. Lors des combats, ses parents disparaissaient, et June pleurait. Alors Edward ordonna une faveur à ses parents : il accepté de devenir mangemort si June partait vivre chez son oncle, Alan. La discussion fut longue, et les crient fusés des deux cotés. Mais finalement, et grâce à l'occlumancie, Edward arriva à ses fins, expliquant à ses parents qu’il était un jeune homme bien vu par la société, et doué, et que s’ils n’acceptaient pas il perdrait un fils, mais aussi un mangemort plus fort que ne le serait jamais sa sœur une fois grande. Alors ils dirent oui.

    Se fut Edward qui emmena June chez son oncle, et qui lui expliqua la situation. Alan accepta, et fut heureux de rencontrait sa nièce, qu’il n’avait jamais vu avant. Durant les 14 années suivantes, Edward vent tous les week-end, avec Justin, voir June. Justin était parti à 23 ans, après être devenu guérisseur à St Mangouste. Edward lui devenu, tout comme ses parents avant lui, journaliste à la Gazette. Bizarrement, et il ne sut jamais comment, Edward ne devenu jamais réellement mangemort. Peut-être cas cette époque là les mangemorts étaient si nombreux que tous n’avaient pas la marque des ténèbres sur leurs bras. A moins qu’il est loupé les recensements annuel durant 14 ans… qui sait?
    Personne n’osé doutait de sa loyauté, vu qu’il était le fils de Paul et Élisabeth MacFadyen, célèbres mangemorts, qui avaient prouvés leurs appartenances au groupe plus d’une fois. Et en tant que journaliste à la Gazette, Edward était devenu un allié important pour les mangemorts, permettant de cacher la vérité sur les mangemorts aux yeux des autres sorciers.

    En 1978, June fête ses 18 ans, entourés d’Edward, d’Alan et de Justin. Ce jour là, Edward expliqua à June qu’il allait quitté leurs parents, et les mangemorts. June en pleura de joie, et lui expliqua qu’elle voulait devenir auror. Et là se fut lui qui pleura de joie. Elle avait peur de ne pas réussis, mais Edward la rassura. Sa sœur avait toujours était fabuleuse, et devenir auror était vraiment merveilleux. De plus qu’Alan prendrait bientôt sa retraite, et qu’il fallait bien une personne pour représentait la famille.

    En 1980, le monde changea, du coté des mangemorts, et des maraudeuses. Les deux groupes qui était terrible perdirent peu à peu du pouvoir, et les mangemorts depuis la disparition d’Heinrish Mustang avaient disparus du devant de la scène. Les parents d’Edward se retirèrent du groupe, toujours attachés à celui-ci, mais ouvrant les yeux sur la société, grâce à leur fils, à leurs enfants. Edward, même en quittant le groupe, n’avait jamais quitté ses parents, et continué de leur rendre visite régulièrement. Enfin, il recommença car durant 2 ans son père avait refusé le dialogue.

    En 1981, June, ses parents et lui, prirent un repas ensemble. Pour June, cela faisait des années qu’elle ne les avaient pas vus, et aussi la dialogue commença par des reproches. Les parents acceptèrent tout, et mirent tout sur l’époque où ils avaient grandis. Les MacFadyen avaient toujours étaient de mangemort, et Paul l’était devenu naturellement, entraînant Élisabeth avec lui. June et Edward ne comprirent pas tout, mais le pardon arriva, et même si plus jamais les relations ne seraient des relations aimantes d’enfants à parents, ils décidèrent de se voir de temps en temps. Ils s’appréciaient, cela était déjà bien.

    Aujourd’hui Edward à quitté la Gazette, pour devenir professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Il souhaite aidé aux changements, aidé tout comme son oncle, sa sœur, et son cousin le font depuis des années. Il vit à Londres, dans un appartement au centre, avec sa sœur qui la rejoint en 1982. Ensemble, il apprenne ce qu’est une famille soudée, et ils sont restaient très proches d’Alan et Justin.
    Le retour des maraudeuses à précipitaient bien des choses, même si officiellement les directrices de Poudlard non rien à se reprocher. Mais les aurores eux sont méfiants, donc Edward également. Si ce que sont oncle lui dit est vrai, il rentrera peut-être dans l’Ordre, comme son oncle l’a fait bien avant.
    Mais une chose est sure, il ne se laissera plus faire.


Dernière édition par Edward A. MacFadyen le Dim 1 Mar 2009 - 17:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward A. MacFadyen
Pr. de défense contre les forces du mal.
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 27
Maison : Ancien Serpentard.
Message Perso : Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.
Age du Perso : 37 ans.
Date d'inscription : 22/02/2009

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Joueur Heureux
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: Re: «Tout n’est qu’apparence, non ?» [FINISH]   Dim 22 Fév 2009 - 14:07

&&. # 005. ET DANS LA VIE...

    PSEUDO : Dydo.
    PRENOM : Dorine.
    ÂGE : 18 ans.

    QUE PENSEZ VOUS DU FORUM ? J'adore le design, puis j'ai enfin un personnage que je trouve chouette, et puis j'ai toujours bien aimée MA, et puis voilà =)
    COMMENT L'AVEZ VOUS CONNU ? Après que PM soit "mort", et que MA soit né... donc il y a un petit moment déjà.

    LE MOT DE LA FIN ? =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Choixpeau Magique

avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 25/04/2006

Qui fait quoi ?
Fonction HRP: Compte fondateur
Facultés Spéciales: //

MessageSujet: Re: «Tout n’est qu’apparence, non ?» [FINISH]   Dim 1 Mar 2009 - 17:42

    Validé par le parrain. =)

_________________


    Rien ne m'échappe rien ne m'arrête
    Le Choixpeau a toujours raison
    Mettez-moi donc sur votre tête
    Pour connaître votre maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: «Tout n’est qu’apparence, non ?» [FINISH]   

Revenir en haut Aller en bas
 
«Tout n’est qu’apparence, non ?» [FINISH]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MÉFAITS ACCOMPLIS™ :: AT THE BEGINNING. ( HRP. ) :: Le registre. :: &&. L'ÉTAT CIVIL :: &&. LES ADULTES-
Sauter vers: